Le psychisme est le principe vital qui anime le corps humain

Je suis psychologue clinicienne et psychothérapeute expérimentée. 
Après mes études en psychologie à la Faculté de Strasbourg, j'ai commencé il y a plus de 20 ans, à travailler dans ce que j'appellerai la restauration de l'âme...psyché.
Une thérapie c'est prendre soin de l'être.
J'ai cherché à travers différentes écoles de psychanalyse, différentes théories en psychologie, et diverses méthodes en psychothérapie, l'approfondissement de la connaissance du psychisme humain.
Ce chemin m'a apporté un fil conducteur de thérapie qui m'appartient personnellement, il s'est construit dans ma recherche, celle de la liberté d’être et s'est tissé avec la psychanalyse et différentes autres voies, les thérapies humanistes, existentielles, intégratives...
Quand j’entreprends un travail avec un patient, je n’ai pas de programme préétabli. Chacun est unique, il faut donc, d’une certaine façon, créer une nouvelle thérapie. Mon approche thérapeutique est par conséquent du sur-mesure par rapport au problème présenté par le patient et en fonction de sa personne.

 

Mon travail, principalement éclairé par la psychothérapie existentielle et la psychologie analytique, renvoie à la responsabilité de chaque être humain de prendre ses propres décisions et d’exercer sa liberté à partir d’un meilleur contact avec lui-même, en se libérant des peurs et blocages émotionnels, en allant vers le «connais-toi toi-même». 

 
Un thème central, l’intégration de la personne dans tout ce qu’elle est et tout ce qu’elle vit et ressent, pour favoriser l’unité de l’être et diminuer la fragmentation de la personne dans ses rôles, et dans les manifestations de ses troubles. Ainsi, le patient est perçu comme une personne vivante, unique, entière et cherchant à découvrir un sens à son existence, une liberté dans ses pensées, l'énergie de son désir.

Ses potentialités sont explorées dans son vivant, intègre et intact ; le passé est seulement analysé en regard des éléments qui entravent encore la pleine réalisation de soi dans la vie présente.
 
 
Cette façon d’aborder l’être humain donne naissance à une démarche thérapeutique spécifique dans laquelle l’objet d’étude est la personne dans son ressenti de vie, et non pas un comportement, un symptôme ou une structure névrotique. C’est pourquoi un diagnostic n’est pas posé.  
Le bureau du thérapeute devient réellement l’espace physique dans lequel évolue la connaissance dans la relation, il représente un monde en soi. 
La subjectivité est maintenue, la technique est relayée au second plan et c’est la présence du thérapeute à ce que vit le patient à tous les niveaux de son être qui devient l’outil de travail principal.

 

 

 


 - Maria-Victoria Hernandez

Que peut-on attendre de ma rencontre en psychothérapie ?
D'être accueilli et entendu selon cet axe de vie :
Accepter tout être humain, tel qu'il est et quoi qu'il ait fait, sans le condamner et croire en ce qu'il peut devenir, par de là tout l'inaccompli et les difficultés qui sont en lui.
Mais l'accepter sans faiblesse ou complaisance, dans la plus grande lucidité et dans une relation sans complicité aucune avec ce qui fait sa souffrance. 
D'une bienveillance intraitable. D'une écoute qui peut tout entendre mais qui ne concède rien aux désirs mortifères, ni aux gémissements. D'une attention sans restriction mais d'une justesse sans compromis. 
D'une présence sans faille mais dans le refus le plus strict de toute dépendance. 

JE SUIS CE QUE JE CROIS

JE SUIS CE QUE JE CROIS - Maria-Victoria Hernandez

Changez vos pensées pour changez votre vie. Notre mental fonctionne avec des croyances sur nous-même, sur les autres, sur le monde, qui deviennent notre configuration de la vie. 

Ma psychothérapie va vous faire prendre conscience de vos zones erronées, de vos croyances limitantes et réductrices de votre puissance de vie, et comment vos souffrances sont liées à vos croyances. Ainsi vous pourrez apporter des solutions à votre vie.

 

"La solution du problème que tu vois dans ta vie, c'est une manière de vivre qui fasse disparaitre le problème. La pensée n'est pas extérieure à la vie, ce n'est pas un monde à part coupée du reste. 

Si les deux sont étroitement liées, il faut en conclure que changer de vie, c'est changer de pensée, mais aussi que changer de pensée c'est changer de vie. Entre les trajectoires de l'existence et celles de la réflexion, l'interaction est totale." Ludwig Wittgenstein.

 

 

 

Revenir à soi

Revenir à soi - Maria-Victoria Hernandez

Dans la vie, il ne faut jamais oublier l'émerveillement de la première fois.

 La première fois que tu as vu la neige, la premiere fois que tu es passé sur un pont ou que tu as senti la pluie sur tes bras. 

C'est avec cet émerveillement que tu fais les choses. Si tu restes vivant. 

Merci à Marceline Loridan-Ivens.

Adresse 32 avenue des Vosges 67000 Strasbourg

Maria-Victoria Hernandez